La maison aux visages

Le 23 août 1971, dans le petit village espagnol de Belmez, la famille Pereira vit tranquillement dans sa maison du 5 rue Rodriguez Acosta. Ce jour-là, madame Pereira fait une étrange découverte, un visage humain se forme de façon spontanée sur le sol cimenté de sa cuisine.

Maria Pereira appelle immédiatement son époux ainsi que son fils pour qu'ils puissent eux aussi voir l'apparition. Le fils, Miguel, dit qu'il voit aussi parfaitement un visage d'homme sur le sol de la cuisine, la famille quitte alors immédiatement les lieux prient de peur et en parlent à leurs voisins. Quelques jours plus tard, la famille revient et le fils démoli la plaque de ciment, puis en refait une autre. Une semaine se passe sans nouvel événement. Au bout de cette semaine, le visage réapparaît. La famille va voir le conseil de la ville pour savoir quoi faire. Les autorités locales récupèrent le bloc de ciment. Là commencent des investigations, on sait que la maison a été bâtie sur un ancien cimetière, d'abord romain, puis musulman, et finalement Chrétien. Ils creusèrent le sol pour découvrir plusieurs corps dont deux sans têtes, dont certains d'adolescents datant du 13e siècle. Tous ces corps furent enterrés dans un cimetière catholique. Maintenant croyant que les esprits sont apaisés, ils refermèrent la cuisine, recoururent une dalle de ciment, et la famille revint chez elle.

Hélas de nouveaux visages apparurent peut de temps après, mais cette fois plusieurs, des femmes, des hommes, des enfants... Le fils essaya de les détruire, mais en vain. La population locale croit en une plaisanterie, et la police empêche la famille de rester chez elle pour voir, mais les manifestations continuent...

Début 1972, German de Argumosa and Hans Bender deux paras psychologues se rendent sur les lieux, pour eux, c'est l'événement paranormal le plus important du siècle. Ils arrivèrent sur les lieux et purent, observez des visages, disparaître sur le sol et de nouveaux réapparaissent. Ils ne furent pas les seuls témoins, plusieurs policiers, journalistes et témoins les virent aussi. Ils firent sceller la cuisine, et attendirent 3 mois, pour vérifier si ce n'était pas une plaisanterie, la salle fut divisée en section pour vérifier les variations et l'on prit de nombreuses photos. Les 3 mois passèrent, et en ouvrant on vit que plusieurs visages s'étaient déplacés de nouveau étaient apparu, Des mains et des griffes apparurent aussi. On fit des photos infrarouges, on fit des analyses audio et aux rayons X, on ne vit aucune supercherie. Les deux professeurs amenèrent aussi des appareils d'écoute et entendirent des voix humaines, certains pensent que ces voix viennent de l'extérieur et se répercutent...

 

 

 

5 votes. Moyenne 2.80 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site